repli

repli [ rəpli ] n. m.
• 1539; de replier
I
1Bord plié une fois ou deux fois. ourlet, 2. rempli. Repasser le repli d'un ourlet avant de le coudre.
2Pli (2o), ondulation profonde ou qui se répète. Drapé qui fait des plis et des replis. « ce repli de la vallée du Jourdain » (L. Bertrand).
Anat. Replis de l'intestin. Repli cutané.
3Mouvements sinueux des reptiles. nœud. « Sa croupe [du monstre] se recourbe en replis tortueux » (Racine).
4(Abstrait) Partie dissimulée, secrète. recoin. Les replis de l'âme, du cœur. « Repli obscur et inexploré de ma conscience » (Martin du Gard). L'âme « laisse ignorer d'elle bien des replis » (A. Gide).
II
1Action de se replier (surtout au fig.). « La pitié n'est qu'un secret repli sur nous-mêmes » (Chamfort).
2(1916) Retraite volontaire des armées sur des positions prévues. Mouvement, manœuvre de repli. Ordre de repli. — REPLI STRATÉGIQUE, qui fait partie d'un plan de bataille. Par ext. (euphémisme) Recul, retraite. Fig. « Devrons-nous, par un “repli stratégique” tourner le dos à tout ce que l'art français a produit de délicat » (A. Gide).
3Recul, diminution. Un net repli des exportations. Bourse Repli technique : baisse des cours liée aux règles de fonctionnement du marché des valeurs (et non à des facteurs économiques).
⊗ CONTR. Avance, avancée. Augmentation.

repli nom masculin (de replier) Pli formé sur le bord déjà rabattu d'une étoffe : Repli d'un ourlet. Ondulation d'une surface ou d'une matière : Les replis de la peau. Littéraire. Détour complexe ou partie secrète de quelque chose : Les replis de la conscience. Action de se replier, de revenir en arrière : Le repli des manifestants. Fait de revenir à une position, à une valeur qui marque un retrait, une régression : Noter un repli des exportations. Retraite volontaire d'une troupe en vue de se rétablir derrière des positions tenues par des unités armées. ● repli (expressions) nom masculin (de replier) Repli sur soi-même, attitude de quelqu'un qui s'enferme dans ses pensées et fuit la communication avec les autres. Solution de repli, possibilité qu'on se laisse de revenir en arrière, au cas où les choses tourneraient mal. ● repli (synonymes) nom masculin (de replier) Pli formé sur le bord déjà rabattu d'une étoffe
Synonymes :
Littéraire. Détour complexe ou partie secrète de quelque chose
Synonymes :
- dédale
- détour
- méandre
- tréfonds

repli
n. m.
rI./r
d1./d Rebord plié.
d2./d Ondulation. Un repli de terrain.
d3./d Fig. Ce qui est caché, secret. Les plis et les replis de l'âme humaine.
d4./d MILIT Recul sur des positions moins avancées effectué sur ordre. Repli stratégique.
rII./r Fait de se replier sur soi-même.

⇒REPLI, subst. masc.
I. A. — [Corresp. à pli I A] Pli double; bord d'une matière souple (étoffe, papier...) rabattu une ou deux fois. Synon. (pour une étoffe) ourlet, rempli, revers. Il avait tiré de sa poche une lanterne (...) dont les replis en toile s'allongeaient comme des feuilles de soufflet qui s'écartent (NERVAL, Voy. Orient, t. 3, 1851, p. 32). Ce préambule mène tout droit à la surprise qui m'attendait dans les replis de ta lettre (VALÉRY, Corresp. [avec G. Fourment], 1892, p. 126).
En partic., vieilli. Pli effectué au bas des lettres patentes, afin d'écrire au revers ou d'y suspendre un sceau. (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — [Corresp. à pli I B]
1. Ondulation, mouvement sinueux d'un tissu flottant ou trop ample. Repli d'un drap, d'une écharpe, d'une jupe, d'un rideau, d'un voile. J'arrangeai sa robe afin qu'elle coulât doucement en longs replis jusqu'à terre (KRÜDENER, Valérie, 1803, p. 156). P. métaph. [Des] fragments de coquillage apportés par les replis mourants des vagues (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 223).
2. P. anal. (d'aspect). Mouvement sinueux, enroulement. Synon. sinuosité. Ce monstrueux reptile, dont les replis étouffent les chèvres, les gazelles, les génisses, et jusqu'aux taureaux les plus vigoureux (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 342). Quelles pensées n'entretient pas le voyageur (...) avant que sa fuite ne l'emporte plus loin, dans le repli d'une lente rivière (CLAUDEL, Art poét., 1907, p. 208).
En partic. Partie d'une chose, d'un ensemble formant un bourrelet ou un creux, une dépression.
a) [À propos d'un sol, d'un terrain] Pas un arbre, pas une masure, pas un repli du sol, derrière lesquels nous puissions abriter la voiture pour passer la nuit (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 73).
b) ANAT. Repli adipeux, cardiaque, coronaire, cutané. Dans les espèces qui n'ont point de paupières, comme la plupart des poissons, la peau passe directement au devant de l'œil, sans former aucun repli (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 393).
3. Au fig. Partie la plus intime, la plus dissimulée.
a) Rare. [À propos d'une réalité concr.] Synon. recoin. Elle possède au plus haut degré cette science de l'existence (...) qui bannit la poussière, cloue des tapis depuis la première marche jusque dans les derniers replis de la maison (BALZAC, Lys, 1836, p. 231).
b) [À propos d'une réalité abstr., gén. relative à l'âme, à l'esprit humain] Il questionne adroitement sa jeune pénitente, il sonde au fond de son cœur, pénètre dans chaque repli (COTTIN, Mathilde, t. 1, 1805, p. 174). À ce tutoiement imprévu, M. Baslèvre sursauta, puis reprenant aussitôt l'impassibilité directoriale, parut fouiller dans les replis les plus cachés de sa mémoire (ESTAUNIÉ, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 11).
II. A. — Action de se replier sur soi-même.
1. [À propos d'une chose] Repli d'un tissu. Le long paysage de la crucifixion sur laquelle repose l'ensemble est un linteau. Au-dessus, Dieu le Père et le Christ, exactement symétriques et même superposables par repli (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 54).
2. Au fig. [À propos d'une pers.] [Elle était] redevenue assez paisible et tendre, et m'accueillant du regard, sauf de plus fréquents replis de méfiance et de tristesse (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 2, 1834, p. 127). On préférait à Bergotte, dont les plus jolies phrases avaient exigé en réalité un bien plus profond repli sur soi-même, des écrivains qui semblaient plus profonds, simplement parce qu'ils écrivaient moins bien (PROUST, Temps retr., 1922, p. 893).
PSYCHOL. Repli (sur soi). ,,Phénomène caractéristique de l'autisme combinant un désinvestissement du monde et une réduction égocentrique des intérêts et des affects`` (PEL. Psych. 1976). La « dissonance intime » (...) du taciturne, du distrait, du sauvage, du rêveur (...) n'outrepasse pas une simple attitude de repli (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 480).
B. — TECHN. MILIT. Retrait volontaire d'une troupe, d'un corps d'armée sur des positions moins avancées et préalablement définies. Repli des avant-postes; manœuvre, ordre, position de repli. La facilité même avec laquelle s'effectue le repli de nos troupes (...) témoigne que nous pourrions tenir toute la nuit (FOCH, Mém., t. 1, 1929, p. 60):
— « Vous entendez, vous autres? Il dit qu'on recule pas, lui! » — « Non! C'est un repli stratégique, qu'on appelle. Pour mieux préparer la contre-offensive... un coup épatant... On va les prendre en pincette ».
MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 741.
P. anal. Dans quelque ordre que ce fût, le brillant écrivain n'était jamais en peine de positions de repli (MONTHERL., Démon bien, 1937, p. 1306). Devrons-nous, par un « repli stratégique » tourner le dos à tout ce que l'art français a produit de délicat, de nuancé, de subtil? (GIDE, Journal, 1940, p. 27).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1532 repliz (d'une robe) plur. (RABELAIS, Pantagruel, chap. 14, éd. V. L. Saulnier, p. 123); 2. 1539 replis plur. « ondulations des veines, des intestins, d'un serpent » (EST.); 3. 1559 « pli rentrant, dans lequel quelque chose peut être contenu » (AMYOT, Vies, Timoleon, f ° 188 v °); 4. 1564 « sinuosité d'une rivière, d'un chemin » (THIERRY); 5. ca 1590 replis plur. « partie la plus cachée, la plus secrète d'une âme » (MONTAIGNE, Essais, II, 6, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, t. 1, p. 378); 6. ca 1916 repli allemand (Lar. univ.). Déverbal de replier. Cf. ca 1220 reploi « courbure » (Barlaam et Josaphat, 6607 ds T.-L.), 1471 « pli fait au bas des lettres patentes, etc., afin d'écrire sur le revers » (doc. ds GDF. Compl.), fin XVe s. « repli » (JEAN MOLINET, Chroniques, éd. G. Doutrepont et O. Jodogne, t. 2, p. 457), déverbal de reployer. Fréq. abs. littér.:766. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 534, b) 436; XXe s.: a) 586, b) 1 361.

repli [ʀ(ə)pli] n. m.
ÉTYM. 1539; reploi, v. 1250; de replier.
———
I
1 Pli double. Ourlet, rempli (2.). || Faire des replis en repassant. Replisser.Bord plié une fois ou deux fois; ourlet. || Repli en haut d'une botte. Revers.
2 Pli (2.), ondulation profonde ou qui se répète. || Les replis d'une écharpe, d'un voile. || Les replis d'un vieux vêtement fripé. || Les replis des draps (→ Frileux, cit. 2).
Spécialt. Pli profond.Anat. || Les replis de l'intestin, du péritoine (ligaments, mésentère). || Repli semi-lunaire de l'oreillette gauche. || Repli cutané.
Ondulation profonde (du terrain).
1 Si le paysage pénitentiel décrit par l'auteur des Martyrs a jamais existé, c'est ici, sans doute, dans ce repli de la vallée du Jourdain (…)
Louis Bertrand, le Livre de la Méditerranée, p. 201.
Techn. Dans un pneumatique, partie d'un pli remontant sur le flanc.
3 Vx ou littér. Mouvements sinueux (des reptiles). Nœud, sinuosité. || « Sa croupe se recourbe en replis tortueux » (→ Monstre, cit. 5).
(1564). Vx (langue class.). Sinuosité. || Les replis d'une route (La Fontaine), d'une rivière…
4 Fig. Partie dissimulée, secrète… (par compar. avec un pli profond qui peut dissimuler, cacher qqch.). Recoin. || Les replis de l'âme, du cœur, de l'être, la partie cachée, intime, secrète (→ Fibre, cit. 2; fouiller, cit. 18; passion, cit. 16). || Un repli obscur et inexploré (cit. 4) de la conscience.
2 C'est une épineuse entreprise (…) de suivre une allure si vagabonde que celle de notre esprit; de pénétrer les profondeurs opaques de ses replis internes (…) Il n'est description pareille en difficulté à la description de soi-même, ni certes en utilité.
Montaigne, Essais, II, VI.
3 (…) une femme accoutumée comme elle à examiner de près ce qui se passe dans les replis les plus secrets de son âme et à ne s'en imposer sur rien, ne peut se cacher que l'amour en est sorti.
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 594.
4 Hélas ! tout ce que les hommes se disent entre eux se ressemble; les idées qu'ils échangent sont presque toujours les mêmes dans toutes leurs conversations; mais, dans l'intérieur de toutes ces machines isolées, quels replis, quels compartiments secrets !
A. de Musset, Fantasio, I, 2.
5 L'âme, même la plus transparente, laisse ignorer d'elle bien des replis, même à celui qui l'aime.
Gide, Et nunc manet in te, p. 19.
———
II
1 Action de se replier. Repliement. || Le repli d'un organe, d'un tissu. Contraction.
2 Fig. (Plus cour.). || La pitié (cit. 7) n'est qu'un secret repli sur nous-mêmes. || Une attitude de repli et de retraite (→ Isolement, cit. 5).
3 (1916). Milit. Retraite volontaire, sur des positions prévues (→ Ligne, cit. 36). || Mouvement, manœuvre de repli. aussi Défense (élastique), recul, retraite. || Repli stratégique. || Ordre de repli (→ Remilitarisation, cit.).Fig. || Procéder à un repli stratégique.Bourse. || Repli des valeurs.
CONTR. (Du sens II) Avance.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • repli — repli …   Dictionnaire des rimes

  • rėpli — rėplì interj. 1. rėpliojimui nusakyti: Rėplì rėplì kirminas par ranką Krš. 2. nerangiam vaikščiojimui nusakyti: Eita ans rėplì rėplì Grg. Rėplì rėplì ir rėplinės po aslą KlvrŽ …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • repli — replì interj., rẽpli žr. rėpli 1: Replì replì rupkė an tako DūnŽ. Baisi krupė – rẽpli rẽpli Krš …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • repli — Repli, Replicatio, Reflexio. Le repli des lettres, Margo diplomatis replicatus, Bud. Les gros replis et engrossissement des veines, Venarum tori. Les replis d une riviere, id est, les tortuositez et volubilitez, Volumina …   Thresor de la langue françoyse

  • repli — Repli. s. m. Pli rendoublé. En ce sens il n a guere d usage qu en parlant d un Pli qu on fait au bas des Lettres patentes, & sur le revers duquel on escrit. Et sur le repli des Lettres est escrit. Il se dit aussi de la maniere dont les reptiles… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Repli — (fr.), 1) der Punkt, wohin Truppen sich zurückziehen können; 2) die daselbst aufgestellten Truppen, bes. wenn sie von geringer Stärke sind …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Repli — (franz.), im Vorpostendienst die Unterstützungsabteilung oder der Stützpunkt, auf die sich vorgeschobene Truppen zu weiterm Widerstand zurückziehen können, also für die Posten die Feldwachen, für diese die Vorpostenkompanien. Repliieren, sich… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Repli — Replī (frz.), früher Bezeichnung für einen Stütz und Rückzugspunkt für vorgeschobene Truppen; auch die das. aufgestellten Truppen; repliieren, sich zurückziehen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Repli — Repli, frz., Rückzugspunkt für Truppen; repliiren, sich zurückziehen …   Herders Conversations-Lexikon

  • repli — (re pli) s. m. 1°   Pli doublé. Faire un repli à une étoffe.    Pli qu on faisait au bas des lettres patentes, et sur le revers duquel on écrivait. •   L avocat général Séguin [au lit de justice du 6 août 1788].... pour la forme et pour l usage… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.